Return to Website

BEARN-ONLINE Forum

Le Forum de Bearn-Online : laissez vos messages et dialoguez en liberté

Forum: BEARN-ONLINE Forum
Start a New Topic 
   Board|Threaded
Author
Comment
defensar la lenga nosta

a quinzaine de militants présents voulait attirer l’attention sur la situation critique de l’enseignement de l’occitan, en particulier à la faculté de Pau où la licence d’occitan vient d’être supprimée dans l’indifférence générale.



Derrière une banderole où l’on pouvait lire « Voilà comment l’Etat français nous met : tot nud e shens identitat », c’est masqués de blanc pour symboliser le déni des institutions vis-à-vis de la langue occitane que les étudiants occitanistes ont distribué des tracts informatifs devant le restaurant universitaire.



Hartèra ! n’entend pas en rester là. Si la licence d’occitan restera bel et bien con****ée par l’université cette année, d’autres actions suivront toujours dans le même but : dénoncer les méfaits d’une politique uniformisatrice et méprisante que subissent les langues minoritaires en France, sensibiliser la population sur la notion d’identité à l’intérieur de l’Etat français et obtenir de véritable avancées pour la présence de l’occitan dans la vie publique et dans l’enseignement.



>> vidéo France 3 Pau-sud Aquitaine à voir

Ci-dessous le texte d'Hartèra !

Citation:
L'université refuse la diversité

Il y a quelques années de cela, on commençait à penser que les langues de France, autres que le français, allaient recevoir une certaine reconnaissance et un soutien de l'Etat :  Des licences pour l'étude de ces langues sont ouvertes, ainsi que des CAPES.  Une Charte européenne des langues minoritaires et régionales est signée  La Délégation à la langue française change de nom et devient Délégation à la langue française et aux langues de France. Grâce à tout cela, on pouvait considérer que la France n'allait plus nuire à ses langues historiques.

Cependant, on assiste depuis à une certaine contradiction de la part de l'Etat français :  La fameuse Charte n'est pas ratifiée, donc caduque.  Le nouvel article 2 de la Constitution française est rédigé : « Article 2 : La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge... »  Il y a une remise en question constante de l'enseignement bilingue qui disparaît peu à peu comme option en collège et lycée.  L'Etat français, toujours dans ses contradictions, se bat pour donner une place de choix à la francophonie dans le monde (face à l'anglais surtout), et pour la reconnaissance des peuples minoritaires (musée du quai Branly..), mais n'a aucune considération pour les cultures et les langues présentes sur son sol, celles qui font toute sa richesse.

Au fil des années il y a un effondrement du nombre de postes aux CAPES des langues régionales. Pour ce qui est de l'occitan, on comptait 22 postes dans tout l'Etat français en 2001, aujourd'hui il n'y en a plus que 4 !

Cette année, cette répression s'applique à la filière d'occitan de Pau. Suite à la mise en place des dernières réformes universitaires obligeant à un minimum de 10 inscriptions par filière, quelques étudiants ont dû renoncer à leurs choix d'études. En effet, en ce début d'année universitaire, la licence d'occitan a été supprimée à l’UPPA par manque d'effectif, bien aidé par le discours dissuasif de l’administration. Des étudiants ont dû alors s'inscrire dans d'autres filières et abandonner leur désir d'étudier leur langue et leur culture. La suppression de cette licence est une preuve supplémentaire que l'enseignement de l'occitan est aujourd’hui en danger.

Tout cela nous montre bien qu'il n'y a ni reconnaissance, ni respect, ni la moindre volonté d'apporter un soutien à l'occitan, au basque, au breton, et à toutes ces autres langues. Nous devons empêcher que l'Etat s'entête à vouloir maintenir une France indivisible et uniformisée. C'est une question de diversité culturelle et mieux, de dignité humaine : faire disparaître la langue et la culture de l'autre c'est s'appauvrir soi-même. Jusqu'à quand allons-nous laisser l'Etat français détruire ce qui forme notre propre identité ? Mobilisons-nous pour le respect à la diversité culturelle ! Pour le retour de la licence d’occitan à Pau et pour une véritable politique ambitieuse pour les langues minoritaires à l’université !


lo contact noste:
hartèra@hotmail.fr

Email  
Re: defensar la lenga nosta

de toute façon on le voit bien avec les basques tant qu'on n'agira pas avec de la violence le gouvernement ne bougera pas.
pourquoi les panneaux sont bilingue au pays basque ?
c'est parque les basques ont employé la violence et mis la pression sur le gouvernement et cela marche
en Béarn toujours pas de panneaux bilingue ? normal il n'y a pas d'action !

Get your own FREE Forum today! 
Report Content ·  · Web Calendars   Counters & Site Stats   Email Forms   Free Web Hosting 
powered by Powered by Bravenet bravenet.com